Les personnes âgées de 30 et 80 ans subissent généralement le phénomène d’atrophie. Il s’agit d’une manifestation qui fait que la masse musculaire diminue de 30 à 40%. Avec cela s’accompagne une diminution de la force et de l’endurance musculaires. Avec l’âge, les tendons deviennent plus raides, les muscles se raccourcissent et les articulations s’ankylosent. Ce qui implique une forte réduction des amplitudes de mouvements, une diminution de la stabilité posturale et une altération de l’équilibre. Il faut aussi noter que la sédentarité et l’âge augmentent aussi les risques de troubles cardio-vasculaires. Mais la meilleure façon de retarder les effets du vieillissement c’est la pratique sportive.

Les règles élémentaires pour la pratique sportive d’un sénior

Pour un sénior, la pratique sportive est un excellent moyen pour rester en pleine forme. Toutefois, avant de vous lancer dans ce type d’activité depuis votre domicile, vous devez connaitre les précautions à prendre quant aux dangers d’une pratique non contrôlée aux bienfaits d’une activité physique mesurée et dosée. Vous devez vous assurer que la pratique sportive est bien adaptée à vos besoins, modérée et pratiquée régulièrement.

Pratiquer de la gymnastique douce

La gymnastique douce est une pratique qui peut être suivie sans restriction, quels que soient les capacités physiques, le sexe et l’âge. Ce qui signifie qu’elle ne présente aucun risque majeur et offre plutôt l’avantage de réduire les douleurs du dos, le stress, la fatigue chronique, l’insomnie, l’élimination des toxines et améliore le transit intestinal entre autres. La gymnastique douce apporte donc une vraie amélioration de la santé.

La gymnastique douce se définit par l’éveil du corps et de l’esprit par la prise de conscience de son « moi » et du bien-être qu’elle procure. La gymnastique douce est basée sur l’exécution de mouvements accomplis en plénitude avec une prise de conscience du corps tout entier pour un réel bénéfice sur le bien-être. Elle comprend plusieurs disciplines comme le yoga, le stretching postural ou encore la méthode Feldenkrais. Elle consiste à faire des exercices d’assouplissements, d’étirements, de corps énergétique, d’ouverture articulaire et musculaire et d’automassages. En pratiquant de la gymnastique douce, les séniors vont développer leur anatomie fonctionnelle et assouplir l’ensemble de leur appareil locomoteur, en symbiose avec leur esprit.